La Presse – Steve Hill domine le gala Lys Blues

Le guitariste Steve Hill a complètement dominé le 11e gala Lys Blues dimanche, remportant les cinq trophées pour lesquels il était en nomination.

Le Trifluvien est reparti de Beauport avec les Lys Blues de la performance artistique et du spectacle de l’année, du compositeur et de l’album blues de l’année et le Lys Blues qui les englobe tous, celui de l’artiste blues masculin de 2013.

Cette rafle met en relief la qualité exceptionnelle de son CD Solo Recordings et des spectacles solos de Hill qui livre le contenu de ce disque hors-norme en jouant lui-même la partie percussion avec ses pieds. Plus tôt cette année, l’homme-orchestre du blues québécois avait été honoré par la Blues Foundation de Memphis qui a choisi Solo Recordings comme la meilleure autoproduction de l’année écoulée.

Par ailleurs, Nanette Workman a remporté dimanche les Lys blues de l’album Blues et styles associés (Just Gettin’ Started) et de l’artiste blues féminine de l’année. La jeune Lorrie Snyder, 16 ans, a reçu le trophée de la Relève tandis que le Lys Blues de la Révélation de l’année allait au groupe Mama Groove. James Green a quant à lui été choisi l’artiste blues de cabaret pour une deuxième année (voir lenetblues.com pour les autres lauréats).

Le guitariste Gilles Sioui, proche collaborateur de Guy Bélanger, a reçu le Lys Blues Hommage pour son apport au blues québécois.

lire l’article au complet ici