Actualités

Publié le STEVE HILL : COMME UN SEUL HOMME

Avec une récolte de sept trophées depuis deux ans aux Maple Blues Awards et d’un prix Juno en 2015 pour le meilleur album blues, Steve Hill, le guitariste québécois caracole au sommet du blues canadien d’un océan à l’autre. Et ce n’est que le début.

La raison de cette reconnaissance? Les quatre tomes autoproduits par Steve Hill intitulés Solo Recordings, Vol. 1, Vol. 1 ½ (EP), Vol. 2 et le Vol. 3 paru il y a quelques semaines, ce qui porte à neuf le nombre de disques publiés en vingt-cinq ans de carrière par l’épatant guitariste qui a trouvé son point de salut avec un inestimable filon exploité en solitaire.

Lire l’article sur SOCAN »

En savoir plus
Publié le Steve Hill @ Waterloo, 08.04.2016

Le 18 juin 1815, Napoléon et ses troupes perdaient la bataille de Waterloo. Un petit peu plus de 200 ans après, le 8 avril 2016 sur un autre continent, un autre Waterloo et un tout autre événement, Steve Hill qui était seul sur la scène d’une ancienne église Universaliste érigée en 1870 gagnait par KO son «duel» face à plus de 200 personnes avec pour seules armes, ses guitares et son kit de batterie. En un peu plus de 2 heures il nous a assené une déferlante de blues rock qui a laissé la foule sans réactions ou presque et il a fallu attendre la fin du show pour que tout le monde se lève. Cela n’enlève pas que l’ambiance était excellente.

Lire l’article complet »

En savoir plus
Publié le Steve Hill: la passion d’un puriste

Il y a 25 ans presque jour pour jour, Steve Hill donnait son premier spectacle dans un bar. C’était au Touristique, rue Hart, plus communément appelé Le Trou par ceux qui le fréquentaient. Le guitariste avait 16 ans. Neuf albums plus tard, des milliers de kilomètres de tournée à son odomètre musical et récompensé de plus d’une dizaine de prix, le Trifluvien d’origine continue d’évoluer dans son art et de surprendre par la pureté de son talent.

Lire l’article complet sur La Presse »

En savoir plus